Voyage à la voile sur Saturne

16/12/10, en route pour Madère (2)

8h TU, à 340 milles de Madère.

Bonjour. Le réveil est lent: tout le monde est mort. Nous sommes sous génois seul, nous n'avons plus la force de régater. Le pilote barre depuis le milieu de nuit et nous lui faisons confiance. Les surfs m'inquiètent parfois mais il corrige vite et bien. Toujours du beau temps chaud. Nous sommes encore à 340 milles nautique de Funchal. Je retourne sur le pont.

Michel

Position: 34°37'N 10°20'W
Vit inst : 7.3 noeuds
Pression atmosphérique: 1025 hpa
Nebulosité: 3/8
Mer belle
Vent 20 noeuds de Nord-Est
 
12h TU...presque.


Le bulletin météo est tombé et il n'est pas super. La route directe pour Funchal doit-être abandonnée. Nous nous dérouterons dès que le vent passe plus sud vers la position 34°16'N 15°28'W. Nous espérons y arriver dans  24 heures. Ensuite le vent devrait s'infléchir NW puis de plus en plus nord pour nous permettre de contourner l'île par l'ouest. C'est beaucoup plus long que prévu mais n'avons pas le choix. Nous attendons fébrilement les nouvelles météo pour poursuivre nos adaptations permanentes. Je continue de décrypter les fichiers gribs si certains ont des idées, suis à l'écoute.


Position : 34°26'N 10°51'W

Vitesse : 7.7 noeuds

Pression atmosphérique : 1026 hpa

Neb : 7/8

Mer agitée à forte.


A bientôt, Michel


Publié à 12:18, le jeudi 16 décembre 2010, dans Transat, Océan Atlantique Nord
Mots clefs : madèretarifatransatsaturnevoilevoyage


15/12/10, en route pour Madère (1)

8h, au large de Tarifa.

Un vent de nord-est nous pousse à 9 noeuds vers le large. S'il se maintient, nous serons vite à Madère. La mer reste belle et il n'y a pas encore de houle importante. Mais j'ai hâte de voir ça.

La nuit par contre n'a pas été reposante. Les pêcheurs marocains  sont  manifestement fanatiques des filets dérivants. Des kilomètres se succèdent. Quel bordel à éviter. De plus, ils sont équipés de phares super puissant qui nous aveuglent. Nous avons fini par en chopper un dans le bulbe: Opinel! Désolé pêcheur et longue vie aux poisson. Maintenant la vie à bord est plus cool, même si faire ses tartines à 9 noeuds demande un peu d'attention. Les petits bobos domestiques peuvent devenir délicats loin de tout. On a toujours la crainte d'une connerie de ce genre en mer.

Position: 35°41'Nord 07°22'Ouest
Vitesse instantanée  : 9,1 noeuds
Vent: nord-est
Allure: Grand largue
 
11h TU, au large Tarifa.
Le vent s'oriente plus est. Il nous envoie maintenant pile sur Madère. Nous avons donc sorti le tangon et envoyé la toile en papillon. C'est plus beau comme ça et c'est surtout plus confortable. La vitesse reste élevée, entre 8 et 9.5 noeuds. Il faut dire que le temps presse un peu, le prochain départ de Funchal est prévu samedi en journée. Les manœuvres se passent de mieux en mieux nous envoyons le tangon en quelques minutes, sans se tromper. Pour les vivres nous ne nous sommes toujours pas réapprovisionnés depuis le départ du cap d'Agde. Les  800 litres d'eau semblent suffirent. A cette vitesse l'alternateur de sillage débite 15 ampères, avec en plus l'éolienne et le panneau solaire nous sommes électriquement autonome. Le nouveau réservoir de fuel est génial nous pouvons embarquer 1000 litres et le système de relevage imaginé par Seb fonctionne à merveille. Mais hélas, il faut bien l'accepter comme un échec cuisant, les 4,5 kilo de comté, offert généreusement par Victor, risquent d'être un peu insuffisants. Toute aventure a son talon d'Achille...


Des bises de Capitaine et n'importe lequel...moi.


Michel


Pos : 35°39'N 7°59'W

Vitesse instantanée : 8 noeuds

Mer belle

 

20h, le vent monte encore un peu.

Les moyennes horaires dépassent les 8 nds. Parfois un record nous amuse, le dernier est une pointe à 12.4 nds. Pas si mal pour une Grande Dame comme Saturne. Dedans c'est plus cool. Je change les ampoules, Sylvie prépare une pizza, Henry engloutit 200 pages par jours de "Symbole perdu" Jacques s'interroge sur le beau et l'insondable (il doit être dépressif), Didier fait des trucs tout seul mais on a pas le droit d'en parler (je crois que c'est un espion de la stasi). Moi je fais le Capitaine le reste du temps. Je crois que je les gonfle parfois mais terrorisés ils n'en parlent pas. Je sais pas pourquoi je dis toutes ces conneries.


POS : 35°11'N 8°53'W

Vitesse instantannée : 8.9

Bizzzzzzzz

 


Publié à 14:47, le mercredi 15 décembre 2010, dans Transat, Océan Atlantique Nord
Mots clefs : madèretarifatransatsaturnevoilevoyage


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Le murmure des sillages....
Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email