Voyage à la voile sur Saturne

Départ de la croisière d'été 2012 (1)

Cet été Saturne navigue vers la Sicile et les îles Eoliennes... quel chouette programme, c'est rempli de mes premiers souvenirs d'une longue navigation!

Cette année les contraintes de congés et l'incertitude de la capacité d'Eloïse (15 mois) à vivre à bord en traversée nous limitent à la 1e semaine: de Sète à Ajaccio.

 

Arrivée à la gare de Sète le soir du 13 juillet, chargés comme des mulets, bébé devant, sac dans le dos!!! Ouf, Saturne est à sa place, juste en face de nous, Michel nous a attendus et n'a pas passé les ponts du soir, ça nous évite de marcher pour le rejoindre au quai d'Alger!!!

Cette gentille attention  coûtera à l'équipage (composé de Michel, Nicolas, voisin de ponton de Saturne, Michèle, Philippe et son fils Lucas, que Stéphane, Eloïse et moi avons rejoint) un départ le 14 au soir seulement, car il n'y aura pas d'ouverture des ponts le matin du 14 pour cause de passage du Tour de France.

Le temps donc de coudre fabriquer un coin couchette pour Eloïse, qui bouge maintenant trop pour occuper une couchette non sécurisée! Un bout, un paréo, et hop, Saturne devient un 4 étoiles pour bébé!

Nous passons les ponts du soir, et nous voilà en mer, direction la Corse! Du gros temps est annoncé pour cette nuit et demain, qui sera heureusement portant. 

 

Les quarts se mettent en place, et au petit matin nous sommes en vue du Planier, devant Marseille. Ce sont bientôt les Calanques qui défilent... il y a du vent, et Saturne est rapide!

La journée sera un peu plus éprouvante que la nuit: la houle accompagne le coup de vent. Nous ferons donc une courte escale pour la nuit suivante, à l'abri du vent qui doit fraîchir pendant la nuit, derrière la presqu'île de Giens. 

Au bilan de ces 24 premières heures: Eloïse supporte très bien le gros temps, elle dort, dans sa couchette, placée en hauteur et à l'avant du bateau même quand il y a de la mer! 

Pour Philippe, Lucas et Nico, la déception est liée à la pêche: pas la moindre bonite pour se laisser prendre: il est donc temps d'agir, refaire une beauté au rapala à coup de verni à ongles suffira-t-il?

La prévision météo nous amène à décider de reprendre la mer en cours de nuit, quand le vent aura suffisamment baissé pour traverser vers la Corse. 3h du matin: trop de vent... nous ne levons l'ancre que vers 6h, mais le vent tombe maintenant vite, très vite... Passées le îles du Levant, il n'y a déjà presque plus rien. Ce sera une traversée majoritairement au moteur. 

Cela n'empêche pas un joli moment passé avec les dauphins, ni d'apercevoir le souffle d'une baleine.

au petit jour du 16 juillet, nous approchons de la Corse!

Catherine
 
Départ de Sète le 14 juillet:


Publié à 07:51, le mercredi 1 août 2012, dans voyage, Corse
Mots clefs : bébédauphinbaleinePêchetour de France


20/06/11, Horta en approche.

08h. Sommes en approche d'Horta... enfin! Ils ne nous restent que 65 nautiques avant d'entrer dans le port. Mais hélas une fois de plus une nuit quasi sans vent et 15 milles seulement parcourus en 7 heures et une journée qui s'annonce aussi sans un souffle d'air. 65 nautiques à 3 nds, il faut en gros 24 h pour les parcourir! Et encore, nous ne sommes même pas au bon cap. On croise encore une fois des doigts... peut-être la météo se trompe t'elle? Et nous avons eu droit à un festival de dauphins magnifique alors...

10h. De nouveau toutes nos prévisions boulot et avion sont caduques. Sommes à 1.7 nds et encore 65 milles à parcourir. Nous n'arriverons probablement pas avant 48 h au grand minimum. De nouveau la boule au ventre pour Antoine! Pour seb qui va se faire chier deux jours. Pour le reste de la croisière qui glisse et s'éternise... Compliqué toujours et encore. Michel
 
15h. La phrase du jour selon saint-Luc: J'expliquai donc que parfois c'est mieux de perdre quelques noeuds pour aller dans la bonne direction plutôt que d'aller plus vite mais au mauvais endroit. Et ce, avec force de dessins et d'exemples. Luc convaincu d'avoir compris toutes les subtilité de l'exercice s'exclame donc : Il vaut mieux en avoir (il parlait de nœuds) deux dans le bonne (sous entendue direction) que trois dans la mauvaise. Cette phrase serait digne de figurer dans le livre des Glenants.

"Il vaut mieux en avoir deux dans le bonne que trois dans la mauvaise"


 
17h. Terre terre terre... Loin encore mais elle est bien là. Arrivons à tenir du 4 nds au 85... On sent bien que c'est fragile et que ça va tomber bien vite mais on avance un peu... peut-être le prochain bulletin météo démentira? Des bises, Michel.
 
Position: 38°49N 30°04W, Vitesse: 2.6 nds au 48, mer belle à peu agitée, pression atmo : 1032 hPa, www.voile-voyage.frSaturne sur une carteFacebook
 

 


Publié à 23:36, le lundi 20 juin 2011, dans Transat, Océan Atlantique Nord
Mots clefs : Approchesaturnetransatdauphinvoilevoyage


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email