Voyage à la voile sur Saturne

Enfin le soleil

Samedi 22 mai.

Nous ne sommes partis de Lyon que dans la matinée, en espérant passer au travers des bouchons: raté! Nous arrivons tard dans l'après-midi et nous consacrons un peu de temps à l'entretien. Mais là, on est pas pressé; les invités du week-end ont décommandés et on va improviser à la cool! Michel, qui veut toujours bricoler, va en profiter pour installer un GPS annexe et une girouette-anémomètre dans le cockpit arrière. Si l'installation des appareils se passe vite et bien, la ligne électrique sensé amené le 12 volt se refuse à sa fonction sans explication. Et à cette heure, la coupure n'a toujours pas été trouvé...

Dimanche 23 mai.

On passe les ponts et on va s'amarrer au quai d'Alger pour embarquer Cécile, David et leur fille Clémence. Aller, direction le Cap-d'Agde: Et bonheur suprême, c'est la première fois de la saison qu'il fait soleil. Pourvu que ça dure! Une journée de détente et de farniente, ça change. Le petit vent rafraîchissant aura bien été trompeur: et un coup de soleil pour tout le monde! Une bien belle journée, mais l'air de rien, le farniente ça fatigue: de retour au quai d'Alger, on ne fera pas de vieux os.

Lundi 24 mai.

Si, si c'est férié! Alors on travaille à installer un interrupteur on-off-on qui permet d'alimenter le frigo soit via le convertisseur 12v, soit par le 220v quand on est à quai, tout en coupant le convertisseur pour que celui-ci ne tourne pas bêtement à vide... C'est bien sur plus lent que prévu et les fournitures, notamment le câble trop dur se montre bien récalcitrant. Heureusement, Marie, Didier et leurs enfants Alice et Paul qui sont venu eux aussi passé le week-end à Sète sur leur bateau nous rejoignent avec deux heures de retard, c'est à dire juste à l'heure pour nous! Quelque Calamars frits plus tard et tout le monde s'en va rejoindre sa gentilhommiere.

voile-voyage.fr


Publié à 20:57, le dimanche 30 mai 2010, dans voyage, Sète
Mots clefs : agdeSètemediterraneévoilecroisièrevoyage


Journal de bord du week-end de l'ascension

De Sète au Saintes-Marie de la mer.
Jeudi 13 mai 10H, nous passons les ponts. Henry commence a prendre le bateau en main. Beau temps, vent W assez faible mais régulier.
magali et fiona
11H, nous faisons route sous génois et grand voile haute, cap au 180, juste pour amariner tous le monde.

11H30, nous poursuivons au 210: le vent reste faible et venant de l'arrière il risque d'être insuffisant pour parcourir les 30 miles qui nous séparent des Saintes-Maries. 
Nous verrons dans la journée... le vent monte tout doucement, mais rien de significatif. Pas encore certains que "les saintes" soient la destination définitive.

12H, la mer se forme un peu, le confort est moins parfait. Nous décidons de faire demi-tour! Au portant, c'est plus cool, mais il faut réduire un peu la grand-voile pour que le génois porte mieux. Il fait beau, les filles barrent bien... Michel "moi" en cuisine.
La météo semble assez complexe. Il semblerait que le NW s'installe pour quelques jours... Alors il va falloir improviser autour de Sète sans trop s'éloigner. dommage de ne pas avoir insisté vers le CAP.
Demain NW 3/4 assez cool. Vendredi et samedi NW 5/7... menace de coup de vent!
Pas facile de trouver les bonnes idées, mais comme toujours nous allons improviser au mieux! Il semblerait que dimanche la météo soit violente.

13H30, fin du repas: le vent tombe. Je ne sais pas si il faut reprendre la route pour le CAP ou tenter les saintes-Maries.

15H, le vent monte, la mer aussi! Nous faisons toujours route au sud. Le temps est superbe mais la question se pose... Doit-on profiter du vent plus fort pour faire du portant? La fatigue s'installe aussi.

16H, nous avons virer de bord. Retour à Sète. le vent monte. Force 7 . La mer est plein travers et tropcourte. Le mal de mer fais des ravages. Il est tant d'arriver. reste environ 13 milles à 7 noeuds.

17H, Sète se précise nous commençons à deviner les détails! Tout le monde est un peu fatigué et "le barratin" nous attend.

18H, les voiles sont tombées. Nous passons entre les feux d'entrées de port.
18H15, enfin un peu de repos...

Bilan un peu mitigé: beaucoup de mal de mer et de mise en sécurité. Pas facile de trouver quoi faire avec une météo aussi difficile. L’écoute de génois est à changé. Dodo.
isabelle
Vendredi 14 mai.
beau temps, enfin, relativement... cool.
Météo, aujourd'hui NW 3/4 4/5 l'après-midi. Pour samedi NW 6/8 voir 9 localement. Pour dimanche, 20 noeuds de NW
Pas facile de décider... le risque est de se retrouver bloqué dimanche à Port-Camargue. 20 noeud de NW au portant' c'est raisonnable, mais il peut toujours y avoir plus. Et 25 noeud, c'est déjà trop. Je vais tenter de décortiquer les prévisions pour cette période précise...
Mais sans trop d'espoir. Le raisonnable serait de rallier le Cap d'Agde et de revenir à Sète dimanche en journée. Mais l'idée ne plait guère à l'équipage, et nous tenterons Port-Camargue! Courage!

heure vent mer visi cap  lock observation
10H30 NW 2 belle  15NM 76 4 Bruine
10H50 NW  belle  61 2 Moteur pour passer la jetée
11H15 NW  belle  Un peu de vent: moteur coupé
12H05 NW  belle  15NM 60 4 Apéro, cardinale sud signalant une zone interdite
12H50 NW  belle  40 6 Repas, on reprend de la vitesse
13H30 NW  belle  65 4 Beau temps, un peu couvert. Avec Henry on relit attentivement le mode d'emploi du pilote automatique, histoire de combler quelques lacunes! On refait le plein d'huile. Tout le monde se repose.
14H00  Le vent tombe un peu: 2,5 noeud! Par contre le pilote fonctionne beaucoup mieux!
15H15 NW belle 56 2 Ça ramollit
15H30  NW belle 87 Moteur
16H30  Arrivée à Port-Camargue.
C'est bien agréable d'être accueilli par le bosco de la capitainerie.

Samedi 15 mai.
heure vent
10H00 NW 4/5 Départ de Port-Camargue au moteur
2 ris dans la Grand-Voile 1/3 Foc
10H30 NW 4/5 Passage de la bouée des régates de catamarans
Magali à la barre, Audrey et Marc à la manoueuvre
11H00 NW 4/5 Isabelle à la barre au près
11H30 Audrey à la barre qui veut passer la barre à Marc pour le virement de bord
12H00 NW 5/6    Marc à la barre
14h00  Magali à la barre devant Sète. premier virement de bord raté, on continu direction Agde! Non on finit par virer sur Sète.
15H00 Arrivée à Sète au quai d'Alger. Amarrage sans problème. Pour le reps du soir, voir les participants aux coudes relevés.

Dimanche 16 mai 2010.
Super beau temps avec un vent de NW.

10h, nous préparon la manoeuvre de départ. Belle manoeuvre d'Henry. 
Grand-Voile arisée et Génois, 20 noeuds, mer belle.
Doucement, ça monte. Nous virons de bord pour approcher la plage de la Corniche. les équipiers barrent à tour de rôle. Le vent a bien monter nous devons frôler les 8, mais c'est super!  Le nouveau safran fait des merveilles. Les claques sont impressionnantes. Nous attendons de croiser un voilier qui se dirige vers nous pour virer. Tout arisé et génois très enroulé, il nous remonte doucement. Nous relachons lors 15m2 du génois et larguons notre poursuivant, probablement un first de  45 pieds.
Magali à la barre fait des pointes à 10, 5 noeuds!!! Un régal.

13h00 Retour au quai d'Alger puis repas avant de passer les ponts en direction de la gare et de préparer le retour dans nos ville respectives.
Un très bon week-end malgré la mauvaise volonté de la météo!


Publié à 18:40, le mardi 25 mai 2010, dans voyage, Sète
Mots clefs : voyagevoilevoiliersaturneSèteagdemediterraneé


Week-end pluvieux

 

Après la soudure, la peinture...
Enfin un week-end de voile, même si la météo n'est au grand beau.
Vendredi soir.
Nous attendons jusqu'à tard dans la nuit les derniers équipiers. Ensuite gros dodo réparateur.
Fiona et Michel étaient là avant tout le monde (voir le précédent blog). Myriam Sébastien et Marine leur pitite  princesse, se joignent à nous ainsi qu'Anne et enfin Patrice et son frère...
Samedi.
Le lendemain matin l'équipage au grand complet passe les ponds. Direction Agde, mais la météo ne nous gâte pas, il fait froid et il pleut. En plus il y a une forte houle de sud-est et  
pas le vent annoncé. Nous sommes ballotés et bien vite le mal de mer fait des victimes en nombre. Finalement malgré l'aversion du Capitaine pour les hydrocarbures, le moteur nous redonne un peu de vitesse et confort. Mais rien de miraculeux...
Dimanche.
Saturne est (une fois de plus) le seul voilier dehors, il faut dire qu'il y a force 7 de sud ce qui léve une mer terrible.
Toute personne normalement constituée serait au chaud devant un bon thé, mais non sur Saturne tout le monde est sur le pont!
Saturne au large d'Agde
Heureusement le vent est bien là. Saturne passe fréquemment les 9 noeuds. Pour le mal de mer, c'est franchement plus agréable.
Il faut quand même commencer par tirer un grand bord au large pour ne pas se retrouver trop pres du vent. Vers 13h nous virons de bord mais en continuant de serrer le vent. Doucement ça monte... En début d'apres midi on approche les 7 beaufort! Il est temps de se cacher. Nous avons bien travaillé en Saturne est bien placé au vent. Il nous suffit d'abattre de 50 degrés ouvrir les voiles et de voler confortablement vers l'entrée du port.
Le reste n'est un jeux d'enfant... Surtout que le nouveau safran rend les manoeuvres évidentes.
 
un week-end ou une croisière sur Saturne?
www.voile-voyage.fr

Publié à 18:34, le mardi 11 mai 2010, dans voyage, Sète
Mots clefs : agdeSètevoilesaturneweek-endvoyage


Carénage d'hiver, suite...

Lundi 22 février 2010 :

Pas nerveux au réveil ! La fatigue s'installe doucement. Il fait beau finalement et la menace de pluie semble moins impérieuse qu'annoncée. Malgré tout, impossible de commencer à peindre : trop d’humidité dans l’air ! Alors les filles ont commencé à peindre entre les taches d’époxy ce qui donne à “Saturne” un air de dalmatien.

Saturne et son gros ventre de dalmatien

Sébastien arrive comme prévu, pour pourvoir Saturne d’un système de charge un peu complexe mais qui devrait permettre de définitivement nous rendre plus autonomes en énergie électrique stockée. Mais pas si simple ! Les passages de câbles demandent des démontages importants. Quand ça ne suffit pas, il faut user de la scie cloche, pour forcer les passages récalcitrants. Un gros boulot, à la fin de la journée il reste encore beaucoup à faire ! Et le bateau est sens dessus dessous ! Tant et si bien que nous avons dû déjeuner au resto…Impossible d'accéder aux victuailles.

La longue liste de bricoles à faire absolument semble déjà trop longue et franchement ambitieuse ! Il va falloir choisir !

De son côté Didier dont le bateau est sur cales à côté de Saturne, nous rend de petites visites pour un outil ou un conseil, et il commence à peindre l’antifouling sur le gouvernail, avec l’aide d’Alice, très fière de son coup de pinceau ! 

 

Jacques a trouvé les bonnes astuces pour fixer le bout dehors. Mais à peine fini il a fallu tout démonter pour poncer et passer tout l’avant à l’époxy.

Bon les copains de ‘Troll” se sont invités à un apéro mais en arrivant avec armes et bagages... On vous laisse deviner.

Demain Michel part pour Perpignan pour faire installer le PC du bord.

 

 

 

Mardi 23 février 2010:

 

Un nouveau jour commence pour le carénage... Jacques et Michel partent pour St Cyprien via la frontière espagnole... ah les couillons ! Michel, est très heureux de retrouver son copain Pierre! Après quelques heures de travail harassant et un bon petit repas, le verdict tombe: le logiciel de navigation est installé. L’occasion pour Jacques et Michel de revisiter un Sun Odyssée 47 et un Sun Legend 41. Les deux couillons nous reviennent à bord convaincus de vouloir monter une multinationale “Saturne International Corporation” pour faire fortune dans la location de voiliers à des bobos stupides en mal d’aventure. Du côté des femelles soumises, restées à la carénage party, le cahier des charges c'est: la totale. Après avoir raccordé l’évier au tout à l’égoût (dont les messieurs ne s’étaient pas souciés depuis 3 jours...), les filles mastiquèrent le gros ventre de Saturne, particulièrement sa ligne de flottaison détériorée par le temps. Mzelle Christelle a posé le scotch sur la ligne... puis le temps est venu pour Mzelle Catherine de mastiquer pour que Mzelle Fiona puisse antifoulinguer Saturne. Un bel apéro se décida pour profiter du soleil dans le cockpit, accompagné d’une bière artisanale, laissée par Carmen... un délice !

L’après-midi fut consacré à la préparation de la journée peinture du lendemain, traitement de la rouille ! Puis, une deuxième couche d’anti-fouling s’imposait, qui fut terminée à la tombée de nuit ! Je vous laisse imagnier la belle coque de Saturne, bonne nuit ! Des bises de l’équipage !

 

 

 

Mercredi 24 février 2010:

Contre toute attente il pleut! Pas facile de poursuivre et de garder le moral! Bon, Jacques s’attaque à l’épineux problème de l’alimentation en eau des wc. Le diamètre initial trop petit se bouchait trop souvent. Après quelques aller et retour au magasin, la solution définitive et judicieuse est trouvée. Mais le démontage a laissé des traces qu’il va falloir effacer demain.

dans le carré

Le repas de midi dans le carré, avec les Lopez,  encombré par les outils et entrecoupé de “pouarades compulsives”, a laissé au soleil le temps de s’installer dans le ciel.

Les filles se sont déchaînées sur les peintures et le traitement anti-rouille ! ! L’antifouling est quasi fini.

L’époxy et la peinture blanche restent encore à la traîne.

Michel peste régulièrement sur les branchements de son nouvel alternateur qui nécessitent beaucoup de démontages et de nouveaux équipements comme  deux nouvelles batteries, chargeurs... Courage. 

Pas encore facile de savoir si nous pouvons espérer une remise à l’eau Samedi matin.…plus que deux jours pour tout boucler.

Pour l’heure dodo ! ! !

D'autres infos sur www.voile-voyage.fr qui a fait peau neuve !


Publié à 19:01, le lundi 1 mars 2010, dans Chantier, Le Grau-d'Agde
Mots clefs : SèteagdeCorsemediterraneétransatsaturnetravauxvoiliervoilecroisière


Le carénage d'hiver

Saturne a passé les ponts vendredi soir pour quitter le centre de Sète. Dans la nuit, avec un vent de force NW 5-6 il a quitté le quai d'Alger.

manoeuvre nocturne sur le pont de saturne

Bonne idée, car aujourd'hui le vent a fraîchit.  Il a été gruté ce matin et est maintenant hors de l'eau pour une semaine de carénage au chantier naval du Grau d'Agde. Le Kärcher est déjà passé sur la coque, et plus tard on passera une couche d'antifouling.

nettoyage de la coque de saturne

Le temps n'est pas humide, propice à ces travaux. Là, c'est le petit carénage annuel. Il y en aura un plus gros à l'automne: il s'agira alors de plus gros travaux pour préparer la transat.

les équipiers de saturne au travail

D'autres infos sur www.voile-voyage.fr 


Publié à 19:48, le samedi 20 février 2010, dans Chantier, Le Grau-d'Agde
Mots clefs : grau d'agdeagdeSètesaturnetransatvoiliervoilecroisière


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur
Panne, panne, panne...

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email