Voyage à la voile sur Saturne

07/07/11, le passage du détroit

10h. Incroyable, mais sommes en permanence en vu d'une dizaine de cargos. Ils se touchent... Pas possible de roupiller pendant les quarts! Nous arrivons dans le détroit encore 30 milles et nous serons dedans. Le temps est toujours aussi fabuleux mais frais. Aujourd'hui et encore demain il risque d'y avoir un peu de vent de l'autre coté mais ensuite... pétole? La remontée risque de durer un peu. Pas loin de 800 milles par le chemin des écoliers. Et il y a beaucoup de chose à faire à Lyon. Il faudra aussi remettre la grande Dame en état de reprendre la mer en aout. Chaud.... Michel

Position: 35°56N 6°26W, vitesse: 6,5 nds, mer agitée mais de l'arrière, Soleil, soleil...

16h30. On déroute donc sur Malaga hélas. Nous devrions y arriver dans la nuit. En attendant on surveille les bateaux de toutes parts. Dans deux heures Gibraltar sera derrière... plus cool!


17h30. Au sens propre, nous cheminons entre les bateaux de pêche Marocains. Le temps est sublime. Le vent d'ouest nous pousse à 8 noeuds vers la sortie. Tarifa est déjà derrière nous. De retour à la maison...

20h15. Les colonnes d'Hercule sont franchies, le rocher de Gibraltar est passé. Enfin la Méditerranée, Mare Nostrum!
Mare Nostrum
www.voile-voyage.frSaturne sur une carteFacebook
 

Publié à 20:28, le jeudi 7 juillet 2011, dans Transat, Tarifa
Mots clefs : mare nostrumbateau de pêchetransatvoilevoyage


14/12/10, Tarifa

12h30. Gibraltar est derrière nous.

Le soleil est magnifique et nous nous déhalons doucement contre vent et marée. Mais plus pour longtemps ça va s'inverser vite, en principe. Nous n'arrivons pas encore à tenir les 5 nds sur le fond avec une vitesse sur l'eau de 7.6 mais sommes quand même "aux portes" de l'Atlantique. Tarifa n'est plus qu'à 6 nautiques.

La journée d'hier nous a permis de bricoler le bateau qui a bien souffert en Méditerranée et de nous reposer aussi. Je tenais surtout à renforcer le vît de mulet et par chance nous avons déniché un petit atelier de serrurerie qui avait de quoi souder l'alu. Alors avec l'ancien et quelques chutes nous avons pu inventer une nouvelle liaison mat-baume beaucoup plus solide. Le hale-bas aussi est renforcé. Ce matin Henry passe les lignes de vie. Nous sommes confiant.


Pendant que j'écris je sens le vent d'ouest monter un peu. Le bateau accuse le coup de quelques degrés, mais sa vitesse reste faible.

Vitesse instantanée : 4.3 noeuds

Belle belle. Vent d'Ouest force trois.

 

15h, Tarifa

Comment connaître la limite de la mer et de l'océan? Les "Angloïdes" s'acharnent à nous faire croire que Gibraltar est la frontière, mais les rebelles de Saturne refusent de les croire. Nous entrerons en atlantique quand nous recevrons Tarifa au 0. Ainsi va l'histoire des cartes et de la navigation maritime au gré des convictions d'esprits éclairés qui savent résister à la suprématie médiatique d'un peuple réactionnaire et monarchiste.

Michel 

 

L'équipage de Saturne a profité de l'escale pour envoyer quelques photos qui sont en ligne.

Pour voir ou est Saturne, c'est ici.


Publié à 19:47, le mardi 14 décembre 2010, dans Transat, Tarifa
Mots clefs : gibraltartransatsaturnevoilevoyage


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email