Voyage à la voile sur Saturne

Toussaint

Dans la vie il y a "Mes amis, mes amours, mes emmerdes" disait un chanteur, Aznabour ou quelque chose comme ça, je sais plus. Bref, dans la vie il y a le quotidien, la routine qui s'écoulent plus ou moins heureux et puis il y a parfois des parenthèses.

Des moments en suspension, magnifiques et surtout extra-ordinaires.

C'est un tel moment qui à démarré vendredi 25 Octobre.

 

Départ en co-voiturage pour Sète, rendez vous à la MJC des Rancy à 19h avec Angelica, Clémence et Jean Claude.

 

Arrivée 22h30, bonne route, nous avons fait un peu connaissance en chemin. Nous sommes seuls au bateau, Michel et Cécilia ne nous rejoindront que le lendemain matin. 

Chacun choisit un peu comme on peut (sauf moi qui essaye de présenter le lieu) son prochain nid de sommeil.

C'est Jean Claude qui se retrouve avec la grande chambre à l'avant………. Hum hum. !!

 

Mais bon, il a préparé une savoureuse salade de lentilles que nous partageons avant de nous coucher.

 

Et maintenant hop attention 3 2 1 partez.

 

Michel et Cécilia arrivent samedi matin, nous allons faire un super ravitaillement chez Netto avec Clémence et Cécilia avec en perspective de beaux zé bons menus pour la semaine. La météo est pas ragoûtante.

Dimanche matin départ, vent de sud et houle de même ( houle làl là ! ) il faut s'amériser.

 

Ouais tout le monde est un peu malade, les vagues de sud qui viennent de très loin ( Du nord du sud de l'autre côté ) se brisent sur le littoral, se hachent et font un tir de mitrailleuse sur lequel Saturne se secoue comme un chien mouillé. BEUUUARRRKKK!!!!!!!!!!! 

 

Pourtant le petit dèj était bon. J'essaye de pêcher.

 

Première étape à Cap d'Agde où nous allons attendre tout le lundi dans un très beau soleil que le vent change de direction, journée de printemps, superbe, de magnifiques vagues sur la plage et DONC, NOUS ALLONS TOUS NOUS BAIGNER. Yesssssss. C'est beau non ?Je ne pêche pas.

 

Nous décidons de tenter une descente vers l'Espagne, Cadaquès peut être ? Ce serait génial. 

Mardi route vers le sud, bonne navigation, manque de vent parfois, on fait ronronner le gros diesel de Saturne. J'essaye de pêcher. Halte au Canet en Roussillon. Pas de poisson. Le Canet : station d'été. Bof. Mais bons apéros et bonne bouffe. 2 étoiles.

 

Le lendemain route vers Port Vendres. Superbe. Je vois enfin ce bout de littoral dont beaucoup disent qu'il est le plus beau de France en arrivant par la mer. Collioure en tout cas est à la hauteur de mes espérances. J'ai essayé de pêcher… Rien.

 

Paf ! C'est souvent que dans un moment paisible, tranquille, y a un con qui casse tout non ?.. Ben si !  Et celui là en tout cas ne nous déçoit pas en la personne d'une espèce de majordome roquet accompagné d'un homme pitbull juste à côté de l'endroit où on doit aborder. Nous sommes voisins de……. : TIN TIIIIIIN : Mirabella 3 TIN TIIIIIIN…. ( Taper ce nom pour connaître les détails sur internet ).

 

Un grand bateau de frime immense qui sert à rien. Bloqué au port pour raison financière et de procès et dont le "petit roquet trou de balle" a la garde. Et il nous hurle après pendant la manoeuvre d'accostage, laissant croire que nous allons peut être frôler son très gros caca blanc. 

 

Ah ah ah ! Nous on a un Michel Capt'ain Labrador à bord et l'échange d'aboiements tourne à notre avantage quand exaspéré il se décide enfin à répondre.

 

Ah ah. Et hop.

Port Vendres, Collioure des paradis. La bordée se ballade et visite et revient avec les yeux illuminés de belles choses et un peu bouffis par le vent énorme qui balaye le coin. Voilà le "bulletin météo spécial" annoncé nous à rattrapé. Gros temps, gros vent. Moi je me suis reposé, en vieux grincheux rouillé et perclus, j'ai mal au genou et je ronge mon frein. C'est comme ça.

Allez, nous décidons de partir de nuit pour essayer la navigation aveugle et son atmosphère magique et à 3h30 nous décollons.

 

AÏe aïE Aïe Ya Yaïe Yeu !!!!

 

Baston les gars, tout, de l'eau en haut en bas sur les côtés, du vent schizophrène déchaîné qui a décidé de nous péter la gueule, la nuit, le froid, trop de toile, j'essaye de réduire, mais comme chuis un peu emmêlé comme garçon on finit par tout tomber pour ne garder que le génois en mouchoir devant. Je ne pêche pas. Donc je n'attrape rein.

 

Nous nous croyons partis pour le Cap d'Agde et nous bifurquons au lever du jour vers le Canet. Quelques vomis, tout le monde un peu KO et la douche brûlante du Canet qui remet toutes les pendules à l'heure.

 

Neptune ricane, Saturne peinard profite de l'étape, on mange et les estomacs gardent tout, c'est chouette.

 

Voilà, c'est la fin presque, départ dans la soirée pour rejoindre Cap d'Agde donc ! J'essaye de pêcher. Le vent a tourné, souffle fort mais gentiment, capt'ain et Cécilia nous sortent du 10 noeuds vent de travers, un bonheur, je me repose en écoutant le bateau souffler, inspirer, se lancer avec bonheur, rouler sur ce fluide qui le caresse enfin. Bredouille de pêche.   

 

Une bonne nuit. Une belle matinée avec visite au salon du nautisme pour gens-riches, un barbecue au soleil qui fait saliver tous les gens qui nous croisent ( saucisses ) et hop nous v'la partis pour rentrer. j'essaye de pêcher mais je choppe rein. La nuit tombe. Retour nocturne encore, miracle du tempo nous arrivons pour l'ouverture des ponts, Sète est là. Basta.

 

Une belle semaine, une belle lessive pour la cervelle, de belles rencontres avec Angélica, Clémence et Jean Claude et un hommage aux hôtes de Saturne. On a vu des thons chasser de partout mais j'ai rien pris.

 

Et vouais……

 

Antoine.

 


Publié à 11:28, le mardi 5 novembre 2013, dans voyage, Port-Vendres
Mots clefs :


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur
Panne, panne, panne...

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email