Voyage à la voile sur Saturne

A 1500 tours !

Cet été encore la météo est contraignante. Entre “trop” ou “trop peu” de vent, pas facile de dénicher les bonnes options météo.

Entre les copains (merci Thierry et Catherine), la météo affichée dans les ports et la météo marine via la 3G on arrive à deviner des tendances et à dégager les options les moins malheureuses. Mais il faut souvent passer “coûte que coûte” et  là il s’agit d’utiliser au mieux le bateau et son équipage.

 

L’expérience aidant, des faiblesses, des limites, des travers s’imposent. Ils ne sont pas tous aussi impactants sur le comportement du bateau et on ne peut pas tous les gommer. Durant les trois dernières années Saturne s’est considérablement fiabilisé et mille petits détails bien gérés rendent ses navigations plus sûres et agréables. 

 
En traversée souvent le vent manque un peu. Parfois un clapot contrarie la progression et là encore même réponse… 1300 tours et la machine devient vive et taille une route franche.
 
 
 
Deux situations opposées, deux réponses différentes mais étroitement liées.
- Dans le premier cas il faut arriver à limiter la gîte et augmenter la propulsion.
 
 
- Dans le second envoyer plus de toile en gardant un bateau le plus à plat possible.
Une augmentation limitée de la surface de toile est possible assez simplement en ajoutant des voiles d’avant mais avec une hauteur de mat identique “30m2 maxi”. La raideur à la toile par contre relève du structurel et c’est donc très lourd à mettre en œuvre. 
Un saumon de quille est en cours de fabrication au Lycée professionnel d’Ambérieux. En octobre le leste actuel qui possède un centre de gravité situé à une altitude de 70 cm devrait être ramené à 15 cm, ce qui est considérable et augmenter de 500Kg, une tonne de fuel devrait enfin revenir dans la quille. Difficile de maîtriser à l’avance les concéquences d’une telle révolution mais je suis confiant.
 
Ensuite, autre révolution, Saturne possède un mat de Ketch mais est gréé en  sloop. J’aimerai donc modifier le mat pour pouvoir accueillir une grand voile full batten de 70 m2 et un génois léger de 115! On passerait donc de 115 à 185 m2.
Ma seule réelle angoisse est de savoir si je trouverai le temps de réaliser tout ça avant la transat.
 
Et toujours l'expo photo à la Salle des Rancy (249 rue Vendome 69003 Lyon).
Vernissage le lundi 27 septembre à partir de 19h00.

Publié à 19:13, le mardi 7 septembre 2010, dans voyage, Olbia
Mots clefs : voyagesaturnevoile


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email