Voyage à la voile sur Saturne

Le Marin (3)

Belle journée hier.....

Je suis allé chez le coiffeur, et je me suis coupé les ongles. Les vingt ! Bon à part ça quelques trucs évidement..... Ah ! Oui, un repas magnifique dans un restau très sympa proche de la marina, avec nos voisins de ponton qui rentraient en Métro-France.
Un bon moment. Et puis Luc et moi avons fait une grosse lessive et ça a été l’occasion de rencontrer les deux admirables et adorables mamies qui tiennent la laverie.
Deux caricatures de mamas créoles, l’embonpoint, la cambrure, la blouse, le tout petit chignon comme une noisette, le rire et la bonne humeur dans l’urgence des pannes de machines, le trépignage des clients pressés et l’étuve vaporeuse des lessives. Pas cher, 5 euros pour 6 kilos, pas cher !!
Nous avons installé le nouveau GPS que Michel a acheté, j’ai fumé une clope, on a bu l’apéro, on a grignoté, la nuit est tombée. Michel et Luc dorment à 21h14 ici.
OUAAAAAAAAAH . Je vais pas tarder. On attend le joint. Ouais bon voilà quoi. On attend le joint. MERCI MERCI MERCI tous les copains et mention particulière à Seb (dit la cocotte) que je ne connais pas.

Antoine

Publié à 17:08, le jeudi 26 mai 2011, dans Transat, Le Marin
Mots clefs : voilevoyagetransatantillessaturne


Le Marin (2)

Le port du Marin donc. Sympa, loin de l’effervescence que l’on peut connaître dans certains endroits “colonisés”, grouillants, bruyants, non! Ici, près de la mangrove, dans cette marina toute neuve, un peu “playmobil” peu de gens. Un très grand calme, une sorte d’apnée, la marina attend.
Une quantité  industrielles de catamarans pour randonnées organisées, dort paisiblement au bord des pontons. Tout dort un peu d’ailleurs, chaud et piquant de soleil le jour, chaud lourd la nuit. Les bateaux habités sont ceux des gens de passages, des grands voyageurs, avec le barda de toute une vie sur le ponts: pêle-mêles des vélos, le linge qui sèche, des jouets d’enfants, des toiles tendues pour se protéger du soleil ou des regards, des frigos et même, chez notre voisin une mini tente Décathlon! Tout cela dort sous la fournaise...
Alors dans les cris stridents et superbes des merles tropicaux qui eux n’entendent pas arrêter leur quête d’amour pour autant, nous contemplons cette léthargie douce en attendant le joint, en mangeant de bonnes salades, des bananes flambées, en buvant un petit rhum le soir avec les voisins et en faisant des p’tits bidouillous par-ci par là.
Ah ! Vivement le départ....
Alors on se dit qu'en attendant, on pourrait visiter la mangrove en annexe... Hélas nouveau problème une fois gonflée, son moteur hors-bord (qui n'est pas celui de Saturne) n'a jamais voulu démarrer. Pourtant tout le ponton s'y est mis, mais rien à faire, encore une galère, journée pénible.
 
Saturne, www.voile-voyage.fr - Saturne sur une carte - Facebook

 


Publié à 09:00, le mardi 24 mai 2011, dans Transat, Le Marin
Mots clefs : saturnetransatvoilevoyage


Le Marin (1)

C’est un beau port, Le Marin. Cerné par la mangrove, inondé de lumière et de bateaux blancs. S’il n’y avait tant de chose à penser, on se laisserait bien bercer par la torpeur des tropiques, le cliquetis des haubans et le cris des oiseaux exotiques. Ce matin on a quand même  passé l’antirouille et lavé le pont pendant que Michel est parti à la pêche au joint Mercedes dans les garages du port. Manque de chance, le joint Mercedes pour échappement de moteur diesel  ne se trouve qu’en métropole. Il faudra donc attendre un chronopost pour pouvoir réparer cette pièce du moteur. Précisons pour les terriens peu informés qu’un voilier de 15 mètres avance à la voile, mais se doit d’être doté d’un bon moteur au cas où. Il sert aussi à manoeuvrer dans les ports. 

Donc en attendant la pièce et la réparation, on continue la préparation du bateau et de l’équipage dont certains sont plus marins que d’autres. Et puis nous allons aussi en profiter pour visiter un peu les environs, partager l’apéro avec les voisins, tripoter la flûte et la guitare, refaire le monde... se croire en vacances.
Sommes un peu au repos forcé! Seb notre ami/mécano va donc devoir acheter la pièce en France et dès demain nous la faire suivre au pas de charge. Heureusement qu’il est là! C’est un peu frustrant de ne pas se jeter dans l’océan mais on en profite pour organiser le départ. Hier nous avons remonté le pilote auto, remis l’iridium en fonctionnement avec la bonne carte cette fois, commencé aussi à inspecter les fonds à vider certaines boites en partie pleine d’eau, à se remettre en tête la place des outils, à trouver et régler son harnais, son gilet auto gonflant, dénicher le rapala de la mort pour exterminer les dernières dorades mais aussi réviser le fonctionnement des chiotes! Ce matin on a rentré un peu d’eau… grrrrrrrrrrrrr
Cet après midi on va retenter le paramètrage de le BLU. Ce soir Capitaine nous a promis des lentilles, un prétexte comme un autre pour inviter la voisine!

Saturne
www.voile-voyage.fr - Saturne sur une carte - Facebook

Publié à 16:54, le lundi 23 mai 2011, dans Transat, Le Marin
Mots clefs : jointsaturnetransatvoilevoyagecollecteuréchappement


En route pour les Antilles!

Lyon-Vaise, vendredi matin.

Un peu dans le brouillard encore, mais le bus est à l'heure. Agréable ballade dans Lyon au petit jour. Tout semble encore endormi, moi aussi. Quelques minutes plus tard, la gare de la Part-Dieu agitée et bruyante, déjà. Le temps de récupérer Antoine et les billets de train, Thierry nous rejoint pour un dernier coucou. Un café et zou…
Je n'ai pas vu grand chose du trajet en TGV. Il faisait pourtant super beau mais les yeux se ferment vite et la gare de Massy est déjà là. Le bus aussi nous attendait. Tout semble vouloir se dérouler au pas de charge. A 10h sommes déjà à Orly. L'attente est un peu longue, le cadre moche mais Antoine et moi s'adonnons à notre sport favori… Ça nous occupe bien. Surtout 2 ou 3 vraiment jolies. Ne manque que DSK notre maître à tous.

On décolle enfin. Le spectacle et grandiose les hôtesses aussi! Le temps passe, un peu doucement quand même. L’espace est vraiment réduit, un pauvre écran rincé nous diffuse quelques mauvais films de loin! Pas terrible. Pas grave on se repose quand même.

Fort de France enfin! Toujours aussi beau temps. Le vent d’est oblige le pilote à dépasser l’île et à faire demi tour… merci vent d’est!

On attend les bagages… angoisse! Non rapidement ils sortent du néant et hop un taxi. 60 euros plus loin nous sommes à la capitainerie du Marin. Où est donc Saturne? Pas facile de retrouver un bateau dans la nuit. C’est si grand ici. En quelques secondes je crois deviner des feux de route qui ressembleraient à… Effectivement, son pépère à son papa est là !
Un vieux skipper c’est plein manies et de craintes. Suis donc un peu surpris de retrouver Saturne branché au quai. L’idée des trois chargeurs qui en permanence regonflent les batteries qui ne débitent pas me fait un peu peur! Si un régulateur lâche… Non tout va bien! Mais le sondeur est resté allumé sur le pont, dedans les batteries ne sont pas coupées, le frigo vide tourne à plein régime, l’alarme du GPS gueule probablement depuis 1 mois dans le néant… L’idée m’angoisse un peu mais bon manifestement tout va bien… Et allez donc le gaz non plus n’a pas été coupé… On s’installe donc.
Il fait chaud ici et n’avons pas d’eau. La capitainerie doit nous l’installer mais en attendant nos voisins nous prêtent leur tuyau.… pour une petite douche bienheureuse et puis la fatigue nous terrasse, nous verrons tout ça demain.

Le Marin, Samedi. Au réveil on papote avec nos voisins qui nous racontent que mercredi dernier leur bateau a été “visité” Aïe!!! Nous l’avons échappé belle, à bord étaient restés les deux VHF, BLU, PC, GPS, Pilote auto, sondeur, jumelles… quasi tout! Heureusement que le voleur n’a pas choisi le bateau juste à côté, sinon le retour était compromis! Tout va bien ouf! L’immense coffre avant aussi n’était pas fermé du tout mais bon on croise les doigts!

Enfin pas pour longtemps! Je découvre l’alternateur de sillage sous la table à carte! C’est couillon, il sort de chez Gobillot à Lyon… Si j’avais su qu’il n’avait pas pu être réparé, je serai venu avec un pont de diodes neuf. Dommage… Bon ça va changer un peu la façon de naviguer et d’utiliser le frigo mais bon s'il le faut le moteur nous aidera à charger, même si je déteste ça. 

Le moteur justement. En entrant dans la carré j’ai remarqué des traces noires autour du lit de petit Jojo. Comme on est pas au dessus du moteur mais juste du réservoir de fuel je me suis demandé d’où cette fumée noire pouvait remonter. J’ouvre la trappe du niveau d’huile et là, je découvre le moteur entièrement recouvert d’une sorte de suie.
Avec Antoine on ouvre tout et tentons un démarrage. Le voyant de chauffe ne fonctionne pas mais le moteur tousse en nous envoyant dans la carré une énorme bouffée d’échappement. 
La pipe admission/échappement est totalement dévissée, elle bouge et l’échappement passe dans le capot et le moteur respire tout ça! J’imagine l’état des cylindres et têtes d’injecteurs. 
Autre chose aussi sont les étincelles qui crépitent autour de la culasse!

On coupe à la hâte! Avant le début de semaine un départ n’est pas envisageable. Alors on va faire les courses, on cherche les noms les adresses des fournisseurs, on passe des coups de fils… On tente de trouver des solutions pour ne pas trop perdre de temps lundi!
Le soir, Luc nous rejoint.
www.voile-voyage.fr - Saturne sur une carte - Facebook

Publié à 10:40, le dimanche 22 mai 2011, dans Transat, Le Marin
Mots clefs : transatsaturnevoilevoyageavionGPSalternateursillage


Dernière ligne droite.

Dans moins d'une semaine l'équipage retour va décoller de Paris pour rejoindre Saturne à la Guadeloupe. Clotilde est souffrante et risque de ne pas pouvoir nous rejoindre, Antoine et Luc sont cools, moi un peu préoccupé. Normal en tant que Capitaine, mille choses à régler.
Toujours l'angoisse de savoir si Saturne n'a pas été visité durant ce mois de solitude. Si dans l'ensemble, voiles, moteur, électronique, sont bien en état de reprendre la mer. Si la fenêtre météo sera favorable… L'organisation de la vie à Lyon aussi est source d'inquiétude: pas facile de partir si longtemps et c'est le nœud de beaucoup de choses.
Il faut maintenant tenter de ne rien oublier d'important. Rassembler quelques petites bricoles comme la lyre du pilote auto, ou la documentation concernant l'usage de la BLU. Aussi pour moi laisser la main au copains qui vont me remplacer au travail.
Heureux quand même de quitter Lyon en sachant Catherine et Stéphane soulagés d'être enfin parents d'Eloïse, une petite petite, grande prématurée (700 grammes à la naissance) maintenant à plus d'un kilo et tirée d'affaire!
J'aimerai aussi beaucoup qu'Olivier arrive à trouver le temps et la force de traverser. Son activité de graphiste à beaucoup souffert de la crise et il est encore trop fragile pour lâcher son boulot. Le petit vélo tourne à plein régime, pour lui ce serait l'occasion de profiter enfin de toute l'énergie qu'il à consacrée à ce projet de voyage quand "saturne" n'était qu'un chantier, il hésite… nous espérons…
Thierry, ne sera pas du voyage, il continuera de loin à nous soutenir, nous prodiguer conseils et météo quotidienne, à vous en rendre compte sur le blog. C'est bien couillon qu'il soit d'une santé fragile, lui aussi aurait du logiquement prendre ce départ. C'est ça aussi "Saturne".
Au départ du Marin, Saturne prendra une route quasi-nord vers les Bermudes puis obliquera à l'est vers les Açores. S'il ne prend pas une route directe, c'est pour toucher un vent plus travers dans le seconde partie du trajet vers les Açores. C'est du moins la route théorique que les retours d'expériences et les statistiques de la météo donnent en cette saison.
Après se sera plus court, 1200 milles plein Ouest sur Gibraltar puis la remontée vers Sète le long des côtes espagnoles. Mais pour le moment tout cela est encore très théorique.
Michel.
www.voile-voyage.fr - Saturne sur une carte - Facebook

 


Publié à 16:52, le dimanche 15 mai 2011, dans Transat, Le Marin
Mots clefs : Sètesaturnetransatvoilevoyage


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email