Voyage à la voile sur Saturne

24/06/11, départ de Horta.

En début de nuit nous avons décidé de quitter Horta pour Sao Miguel. C'est plus grand et mieux adapté à un approvisionnement. En plus c'est sur la route... Dès la sortie du port un vent de Sud nous caresse et nous aide à entrer dans le canal de Sao Jorge. Abrité par l'ile Pico je m'attendais  à un vent un peu capricieux! Une nuit complète de manoeuvre pour arriver  à la ponta da liha. Beaucoup de changement de voile, de réglages..... Mais ensuite quel pieds! (comme dirait Georges) Un vent de 20nds réguliers, un mer belle, un soleil radieux...parfait. Olivier et Seb en profite pour s'amariner... pas trop facile pour les deux. Si tout va bien nous arriverons en début de nuit. Le pilote s'occupe de tout... Michel

21h. Dans deux heures nous devrions arriver à "Sao Miguel Maria". Une journée de rêve... une mer plate un vent de travers super régulier. Des dauphins et une place de port nous attend. Perso, je me suis douché au Marin le mois dernier: Donc je suis propre! Mais pour Olivier et Seb c'est bien... ;-)

La géologie de ces iles volcaniques est un enchantement. Je rêve de venir y passer un peu de temps une autre fois... Le soleil tombe et on rêve prosaïquement d'une bière en terrasse... Que du bonheur... Michel

Position: 38°03N 26°39W, www.voile-voyage.frSaturne sur une carteFacebook

Publié à 09:23, le vendredi 24 juin 2011, dans Transat, Horta
Mots clefs : approvisionnement20 noeudsmer bellesaturnetransatvoilevoyage


23/06/11, Nuit compliquée...

7h. Le vent est monté dans la nuit. L'ancre a du glisser ou simplement c'est mise en  ligne mais quand même le bateau a reculé un peu. Sans moteur, difficile de faire autre chose que regarder, et prévenir le cas échéant. Donc petites yeux ce matin. Nous espérons que nous arriverons à remonter l'inverseur dans la journée. Nous n'avons plus beaucoup d'électricité... L'eau c'est pire. tenter une manœuvre  dangereuse à la voile pour finir à couple de 5 bateaux... suis trop lourd: il faudrait virer tout le monde et sans moteur c'est de la folie. On croise les doigts...Toujours pas de moteur et donc de jus: Fin de la communication via l'iridium... Le bateau glisse ... impossible de dormir... Cool Michel

12h. On c'est amarré à un corps mort, donc de ce coté là ça va mieux. D'autre part le hale-bas est en place. Seb à cogné comme un sourd, pour écarté les ailes de la pièce. Il est même allé acheté une masse pour être plus efficace, et voilà. La pièce de l'inverseur a du passé à la presse, le temps de le remonter et le moteur devrait tourner ce soir.

19h. Grace à Seb l'homme de la situation, l'inverseur est remonté! Enfin le moteur ronronne de nouveau... Alors on risque de se sauver dans la nuit pour Ponta Delgada. A priori, c'est grand avec plus de place de port...Les commerces à proximité. Nous ferons eau, fuel, gaz, vivre... et des gribs frais et on file sur Gibraltar. Des bises, MMP. 


Publié à 22:50, le jeudi 23 juin 2011, dans Transat, Horta
Mots clefs : plus d'électricitéSatuneinverseurhale-basiridiumtransatvoilevoyage


22/06/11, Horta

Bien arrivés aux Açores... Un peu de repos quand même même si c'est pas facile. Malgré le boulot de Cécilia et Seb pour préparer notre venue, aucune promesse n'a été tenue, ni par le chantier ni par la marina. Qui plus est, on me demande les passeports de mes équipiers actuels et passés (Antoine et Luc) alors que je suis au mouillage? Les Açores sont ils devenus une province indépendante entre temps?

On bricole mais pas simple de trouver une presse pour remonter l'inverseur et de quoi refaire une attache de hale bas sur place. Malheureusement celle faite  à Lyon ne respecte pas les dimension requises. Courage...encore un peu!

www.voile-voyage.frSaturne sur une carteFacebook

Publié à 20:27, le mercredi 22 juin 2011, dans Transat, Horta
Mots clefs : marinabômeinverseursaturnetransatvoilevoyage


21/06/11, approche finale de Horta.

2h00. Pas drôle de se lever en pleine nuit... Suis habitué maintenant. Cette traversée super technique m'a demandé beaucoup de présence sur le pont. Il est deux heures à Horta. Il nous reste 17 miles avants l'entrée du port. Devrions y être dans 3 heures. Pour une fois le gribs étaient alarmistes mais sur place il y a du vent. Un bon 3-4 de Nord-Est. Je pense que nous allons mouiller devant le port en attendant le réveil de la capitainerie. Seb doit être dans un hôtel et je pense qu'il va être soulagé de nous savoir arrivé. Espérons que la manœuvre de port se passe bien... Je repense toujours à ta mésaventure Bastiaise, quand tu étais skipper. Je rêve d'un entrecôte frite même si nous avons bien mangé  à bord. Je me suis bien amélioré comme cuisto. La fragilité viscérale de mes équipiers m'y a un peu contraint. Je crois que nous avons bien préparé l'escale. Seb sur le plan technique. Cécilia a bien expliqué au chantier nos attentes en angloïde. Olivier ramène la pièce que tu as faite faire par Pascal, ça devrait aller.

Saturne est fatigué là. Rien de grave mais besoin d'un coup de jeune. Il va falloir organiser un mini chantier à Sète fin juillet pour qu'il puisse partir en Corse dans de bonnes conditions. Notamment la peinture du pont est rincée. Je vais changer devoir changer toutes les écoutes à Horta. Elle sont usée juste qu'à la corde. La houle sans vent a aussi beaucoup fait souffrir les charnières de la cuisine. Il va falloir revoir tout ça. Sinon il va bien. Dès que le vent monte un peu il passe les 8-9 noeuds sans
problème. Le bulbe limite la gîte. Le pilote et  son nouveau pupitre de commande est enfin stabilisé. Nous n'avons pas barré de la traversée... jamais. L'alternateur de sillage manque un peu. Nous devons faire tourner le moteur presque une heure par jour pour garder le frigo, le pilote et l'ordi en fonctionnement 24/24. Le jours qui viennent s'annoncent actifs car il ne faut pas trainer. La route est encore longue et tout le monde est un peu pressé. Bientôt Gibraltar et la portes de la maison... une escale comme une autre. Michel.
13h, Saturne est au mouillage dans le port d'Horta. Seb a trouvé un bateau à la station service qui a ramené Antoine et Luc à terre pour qu'ils aillent le plus vite possible à l'aéroport. L'escale risque d'être plus compliqué que prévu, malgré la préparation.

Position: 38°33N 28°56W, vitesse instantanée: 6,2 nds au 132, mer belle, pression atmo: 1034 hPa,
www.voile-voyage.frSaturne sur une carteFacebook

Publié à 19:55, le mardi 21 juin 2011, dans Transat, Horta
Mots clefs : presseHortaFatiguesaturnetransatmouillagevoilechantiervoyage


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email