Voyage à la voile sur Saturne

Départ de la croisière d'été 2012 (2)

Arriver sur la Corse à l'aube, c'est toujours magique! Les différents niveaux de montagnes noyées dans la brume... j'adore!!!

Nous mouillons devant Galeria, le temps d'une petite visite au village, d'un raccord d'avitaillement, d'une sieste bien méritée, et c'est reparti, direction crique de la nuit, parfaite pour partir le lendemain visiter la réserve du Gargalo!

Le temps d'installer le bout à terre (pour éviter que le bateau ne tourne quand se lèvera la brise de terre, pendant la nuit) et le garçons partent en annexe visiter une petite grotte toute proche.

Une nuit de calme, et nous voilà en route pour une visite de la réserve, en rase-cailloux, comme Michel l'aime!!! il reste un petit peu de houle, alors prudence! Nous faisons une visite des grottes où personne ne parierait voir entrer un voilier de la taille de Saturne!

En d'après-midi nous prenons un corps mort à Girolata. Visite du village, magnifique, dîner au resto le soir... de quoi compléter agréablement cette journée parfaite!

Le lendemain: calanques de Piana, baignade, et jolie après-midi de voile qui nous permet d'approcher doucement d'Ajaccio. 

Nous passons la nuit au mouillage, à l'abri su vent de SW annoncé. Baignade, re-baignade et apéro, trop dur le programme!!!

Eloïse continue sa semaine parfaite: elle s'adapte à tout: on gîte? pas de souci, il suffit de changer le côté de la tête de lit!

Dernier jour de mer avant d'arriver à Ajaccio (et oui, déjà!) alors que les habitudes de vie du bord tournent bien...

Les îles sanguinaires sont déjà là... suivies de la baie d'Ajaccio. 

Comme toujours, inutile d'espérer avoir de la place dans l'un ou l'autre des ports de la ville. Ce sera donc le mouillage et les aller-retours en annexe. 

Nico doit déjà s'inquiéter d'un billet de ferry pour rejoindre Sète, Michèle, Philippe et Lucas vont rejoinde leur famille... c'est la loi des changements d'équipages!

 

Des ferry du samedi matin arrivent Annie, Cécilia, Jules et Arthur, alors que déjà Stéphane, Eloïse et moi nous apprêtons à partir... 

Bonne suite au nouvel équipage, bon vent jusqu'aux volcans...

Merci, Capitaine, pour cette semaine de retour à bord! ça passe si vite une semaine, mais c'est promis, on reviendra très vite!

 

Catherine


Publié à 17:15, le jeudi 2 août 2012, dans voyage, Corse
Mots clefs : calanqueAvitaillementmouillageferryvisite


Départ de la croisière d'été 2012 (1)

Cet été Saturne navigue vers la Sicile et les îles Eoliennes... quel chouette programme, c'est rempli de mes premiers souvenirs d'une longue navigation!

Cette année les contraintes de congés et l'incertitude de la capacité d'Eloïse (15 mois) à vivre à bord en traversée nous limitent à la 1e semaine: de Sète à Ajaccio.

 

Arrivée à la gare de Sète le soir du 13 juillet, chargés comme des mulets, bébé devant, sac dans le dos!!! Ouf, Saturne est à sa place, juste en face de nous, Michel nous a attendus et n'a pas passé les ponts du soir, ça nous évite de marcher pour le rejoindre au quai d'Alger!!!

Cette gentille attention  coûtera à l'équipage (composé de Michel, Nicolas, voisin de ponton de Saturne, Michèle, Philippe et son fils Lucas, que Stéphane, Eloïse et moi avons rejoint) un départ le 14 au soir seulement, car il n'y aura pas d'ouverture des ponts le matin du 14 pour cause de passage du Tour de France.

Le temps donc de coudre fabriquer un coin couchette pour Eloïse, qui bouge maintenant trop pour occuper une couchette non sécurisée! Un bout, un paréo, et hop, Saturne devient un 4 étoiles pour bébé!

Nous passons les ponts du soir, et nous voilà en mer, direction la Corse! Du gros temps est annoncé pour cette nuit et demain, qui sera heureusement portant. 

 

Les quarts se mettent en place, et au petit matin nous sommes en vue du Planier, devant Marseille. Ce sont bientôt les Calanques qui défilent... il y a du vent, et Saturne est rapide!

La journée sera un peu plus éprouvante que la nuit: la houle accompagne le coup de vent. Nous ferons donc une courte escale pour la nuit suivante, à l'abri du vent qui doit fraîchir pendant la nuit, derrière la presqu'île de Giens. 

Au bilan de ces 24 premières heures: Eloïse supporte très bien le gros temps, elle dort, dans sa couchette, placée en hauteur et à l'avant du bateau même quand il y a de la mer! 

Pour Philippe, Lucas et Nico, la déception est liée à la pêche: pas la moindre bonite pour se laisser prendre: il est donc temps d'agir, refaire une beauté au rapala à coup de verni à ongles suffira-t-il?

La prévision météo nous amène à décider de reprendre la mer en cours de nuit, quand le vent aura suffisamment baissé pour traverser vers la Corse. 3h du matin: trop de vent... nous ne levons l'ancre que vers 6h, mais le vent tombe maintenant vite, très vite... Passées le îles du Levant, il n'y a déjà presque plus rien. Ce sera une traversée majoritairement au moteur. 

Cela n'empêche pas un joli moment passé avec les dauphins, ni d'apercevoir le souffle d'une baleine.

au petit jour du 16 juillet, nous approchons de la Corse!

Catherine
 
Départ de Sète le 14 juillet:


Publié à 07:51, le mercredi 1 août 2012, dans voyage, Corse
Mots clefs : bébédauphinbaleinePêchetour de France


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Le murmure des sillages....
Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email