Voyage à la voile sur Saturne

2/01/11, La vie alizéenne

"Michel-Marie ou le crépuscule d'une idole" par Nico*
Comme vous l'aviez sans doute déjà remarqué -vous abreuvant quotidiennement des soliloques outranciers de notre capitaine- cette traversée de l'Atlantique s'avère propice à l'introspection (le vide répondant au vide) et à l'auto-critique.
Le cas du Capitaine apparait complexe. J'ai cru bon de réunir -dans le désordre- les témoignages de mes camarades, afin d'affiner cette observation purement clinique, et ainsi vous permettre de percer l'obscure nature du patient, votre narrateur:
- récalcitrant au "Yi-King", révélant un pragmatisme primaire
- propension quasi christique à l'auto-flagellation (aime qu'on l'insulte quand il prend sa douche)
- tempérament "colérique", "irascible" (fait commun semble t-il au gens de petit taille)
- Démiurgie prononcée,
- mégalomanie pathologique, ego hypertrophié, besoin incompréhensible de tyrannie, phases de délire mystique les soirs de pleine lune
- "Corsitude", voix plaintive, vague nostalgie dans le regard
- Sexualité trouble, non encore établie (fait rapporté par une méduse)
(A suivre...)
 
"Les nouvelles aventures de Mister DAN" par Michel
La vie "Alizéenne" s'installe doucement. La mer s'allonge, le vent, en cap et force, s'organise dans un flux de NE quasi régulier. Sommes au nord du cap vert. D'heure en heure, 6 nautiques sont régulièrement avalés. Les quarts de nuit ne nous arrachent plus d'un sommeil profond, les horloges internes les ont intégrés. Tout l'équipage passe du temps à consulté maxsea et les fichiers Gribs... même Henry (il fait même la vaisselle maintenant malgré une réticence culturelle bien ancrée, peut-être qu'un jour il prendra même une douche?)! Fiona lâche prise, ses angoisses du départ s'éloignent, hier encore elle arborait une pointe à 8,6 noeuds avec le sourire. Les météo via Thierry (notre PC de course) nous arrivent tous les matins. Vos petits message itou. Ce matin Sylvie nous a grillé du pain de mie pour le petit déjeuné... dixit Fermand Raynaud: on est tellement comme chez soi qu'on se demande pourquoi on est parti en vacances. Oui j'oubliai Sylvie. Voilà un personnage qui me turlupine particulièrement. Quoique le verbe "turlupiner" soit une association hasardeuse de deux concepts qui lui sont un peu étranger " peu s'en fallu que ne pleurassent les soudards et les écoliers" (la légende de la nonne, Brassens). Bon ceci dit, rien à dire sur cette femme, grande, belle, discrète, attentive... l'anti matière de cette équipage. Nico a reçu un mail de sa belle... bon on le laisse dans sa cabine un moment! Et Mister "Dan" dans tout ça? Il est plus superbe encore que jamais. Sentant que les évènement ne lui sont pas propice. Que l'immense palette de ses "possibles" ne peut pas être révélée au grand jour, il n'insiste pas plus. Il se fond dans la masse, reste attentif à nous petits bobo du jour, prend le temps de nous écouter, feint de s'intéresser à nos misérables destins. Une sorte d'anti-héros à la Malraux. Là encore il nous épate, et nous surclasse tous. Petit jojo voit ça avec un peu de recul. Il m'inquiète celui-la. Il passe des heures  sur son bureau à nous épingler. Peut-être se prépare t-il à prendre la parole?

A suivre...


Pos : 18°33'N 23°54'W

vitesse instantanée : 7.1

Nebulosité :  3/8

Pression : 1024 hp

Mer encore agitée


Publié à 09:37, le dimanche 2 janvier 2011, dans Transat, Océan Atlantique
Mots clefs : Cap VertCanariesvoilesaturnetransatvoyage


1/01/11, Un réveillon sous la table

Bon, j'espère que vous profiterez bien de votre réveillon. Nous on continuera longtemps  à rechercher notre pitance à quatre pattes sous la table. Nous avions tout bien préparé malgré la mer formée et croisée. La daurade, le bonne bouteille de vin, les toasts... il ne restait plus qu'à... Une vague scélérate nous à tout jeté par terre... nous avons donc fini le réveillon sous la table et on doit l'avouer, une fois encore "Dan" a été précurseur. Sa tentative pittoresque et désespérée pour tenter de rattraper au vol ses derniers restes de dorade restera longtemps ancrée dans nos esprits éthyliques. Ensuite un "lâcher prise" collectif nous a rendu sérénité et capacité d'adaptation. Un délicieux mélange de piquenique, d'incongruité, de ménage, de fous rire, ou de délices de Capou. Bref un réveillon pas comme les autres. Le bateau file  à 6.5 nds et la mer est dure alors au boulot!


A demain

Michel

Position : 21°25'N 20°11'W
Vitesse instantanée : 6,3 noeuds
 

Publié à 09:18, le samedi 1 janvier 2011, dans Transat, Océan Atlantique
Mots clefs : SatruneCap VertCanariestransatvoilevoyage


30/12/10, Usant, c'est le mot du jour passé.

Peu de vent en général. Parfois une petite pointe de NW et les winchs s'affolent... trop tard! Pour Fiona plutôt craintive à la barre ça lui a donné l'occasion de s'émanciper. Elle barrait dans un force deux, tout dehors (je parle des voiles) et brusquement une rafale l'a propulsée à huit nœuds. Elle a du s'adapter très vite et même y trouver du plaisir (enfin c'est ce que j'ai cru déceler mais le plaisir féminin est une chose bien plus insondable encore que l'humanité de Brice Hortefeu). Globalement on continu de galérer dans un courant de nord incertain. On ne peut pas lâcher le bateau 10 minutes. Manœuvre sur manœuvre et un résultat peu encourageant. Quand un peu de vent nous réveille l'équipage rêve de voir le distance qui nous sépare de Cayenne diminuer et moi je dois les convaincre de poursuivre plein sud...

Par contre la température monte vite. on doit prendre 3 degrés par jour. Hier j'ai pris ma première douche d'eau de mer. Daniel avait commencé déjà le 28, les autres sont plus frileux mais on devrait organiser des douches collectives très vite.

Sommes heureux d'avoir fabriqué des réserves de fuel. C'est utile et rassurant de savoir qu'on peut compter sur encore 4/5 jours de moteur si nécessaire. Nous ferons peut-être une mini escale au Cap Vert.

Bonne journée à tous.

Capitaine

Position : 23°53'N 18°56'W
Vitesse instantanée : 4,6 noeuds
Pression : 1025 hpa
Cap 204°
 
Les lamantins lamentables


Daniel, "Dan" rompu à l'exercice, nous a montré l'exemple (c'est le mieux isolé....). Avec sa jolie petite brioche, la lascivité naturelle de ses postures, et l'érudition de ses propos, il nous faisait un peu penser à ce délicieux mammifère marin, bien connu (dans les soirée fétiches parisiennes) sous le nom de Lamantins. Ensuite vient mon tour, rien de semblable avec ces animaux gauches à la queue démesurée et enfin Nico plus proche du phoque mais pour d'autres raisons (con-prend qui peut). Nous avons été lamentables. Sous les seaux d'eau (pourtant à 22 °) de Daniel nous avons gloussé comme de vulgaires pintades... pitoyable (Ah... Richepin, voit ce que sont devenus tes "oiseaux de passage" pardon, pardon et pardon encore). Une nouvelle fois "Dan" c'est imposé comme l'organisme le plus affuté, le plus apte  à s'adapter à des conditions effroyables et en mesure d'imposer sa suprématie génétique à tout l'équipage. Je passerai sous silence le fait qu'henry se pense autonettoyant et que Fiona a pris sa douche "en priant dieu qu'il fit du vent" (pour les amateurs de Brassens).

Bonne nuit à tous.


Capitaine


Position : 23°15'N 19°02'W

Vitesse : 5 noeuds

Cap : 194°

Nébulosité : néant

 

 


Publié à 16:06, le jeudi 30 décembre 2010, dans Transat, Océan Atlantique
Mots clefs : Côte marocaineCanariesCap Vertsaturnevoilevoyage


28/12/10 à 100 milles au sud de Ténérife

Quelle lumière...ça va cogner aujourd'hui. La mer est absolument lisse, pas le moindre souffle d'air. La nuit sous les étoiles a été paisible. Nous gagnons au sud, le vent s'y cache. Le moteur ronronne et nous assure 5 noeuds sur l'eau. Malheureusement en projection sur la route directe nous ne sommes qu'à 3. Henry a sorti tout son attirail de "trucideur" de poisson mais je vous rassure, c'est pas encore un génocide. Ce midi bonite quand même. Nico lit Céline, mine de rien, c'est certainement plus "génocidaire" comme activité. Je frémis en imaginant les désordres que ça pourrait générer dans son esprit juvénile. Daniel continu de me tanner pour que je prenne une route plus ouest, il doit avoir hâte de retrouver sa fille, ou peur de perdre son billet d'avion (choisissez). Fio fait dodo avec p'tit jojo, Sylvie déjeune sur le pont en se demandant si un petit bain...
Voilà pour le tour de notre horizon matinal, ne nous manque qu'une webcam pour un show télé réalité. Nous sommes loin de tout ça ici.

Position : 26°58'N 16°404W
Vitesse instantanée : 4,8 noeuds
Pression : 1025 hpa
Cap : 202°

Des bises  à tous. Michel
 

Publié à 20:59, le mardi 28 décembre 2010, dans Transat, Océan Atlantique
Mots clefs : alizéesCap VertCanariessaturnevoilevoyage


Escale aux Canaries

11h TU, Santa Cruz de Tenerife.

Petit déjeuner en terrasse. Il fait chaud, le soleil est déjà haut dans un ciel limpide. La ville accrochée à un relief abrupte, est tissée d'époques mêlées. Quelques vieux bâtiments publics 18 ème se retrouvent enchâssés dans un tissus années 60. Les places savamment boisées sont de vrais respirations dans un habitat assez dense. La vie est dehors, avenante, bruyante, grouillante… Le souffle de la houle atlantique nous manque déjà mais on savoure le moment. Demain nous partons pour trois semaines de vent, d'eau et de ciel. Le vrai rendez vous avec l'océan. Avec un gosse qui depuis 50 ans abrite en silence ses «oiseaux de passage».

Avant, douches, laveries, courses et bricolages divers. Le bateau a moins souffert durant cette dernière traversée. Principalement c'est cette vache  à eau qui me tracasse mais rien de grave. L'équipage est confiant et aborde ce grand départ avec envie et bien-être. Le soleil radieux n'y est pas étranger.
Michel
 
Saturne aux Canaries
 
La marina de Quinta de Lorde:
Le repas de Noël:
Lever de soleil en mer:

Publié à 13:16, le dimanche 26 décembre 2010, dans Transat, Santa Cruz de Ténérife
Mots clefs : Santa Cruz de TenerifeCanariessaturnevoilevoyage


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur
Panne, panne, panne...

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email