Voyage à la voile sur Saturne

15/07/11, Sète droit devant

7h. Bon il faut rester vigilant mais a priori dans la nuit prochaine je devrais arriver à sète. Disons avec de la marge que l'apéro au Baratin, le classique du genre, est à prévoir. Me reste 80 nautique avant Sète et 24 h pour y arriver... Jouable si pas de piège. Merci à vous, les 10000 "clics" de souris anonymes de nous avoir suivi, 8 mois durant, dans les méandres de ce grand voyage totalement inutile. Merci aux copains et copines qui nous ont encouragés de leur petits mots, petits "j'aime", sur le blog et sur Facebook. Merci aux amis qui à bord ou pas, sont restés présents d'un bout à l'autre de ce périple. Merci à Sébastien de nous avoir sorti une belle épine du pieds. Merci à Daniel et Thierry... Sans vous deux c'était juste impossible. Merci enfin à tous, d'avoir supporté mes blagues "pourrites" et de ne pas m'en tenir rigueur... lol. Rendez vous au "Baratin" demain en fin de matinée. Capitaine

7h30.Il fait froid ce matin. Belle nuit que cette nuit toute éclairée d'une lune pleine. J'ai peu dormi. L'approche est bardée de bateau de pêche. Je pense une bonne trentaine dans tous les sens. je pense qu'ils pêchent au lamparo comme nous le faisions dans les année 70, avant leur interdiction. La puissance des lampes rend aveugle, on ne voit que ça et le reste semble noir. Je suis quand même monté sur une bouée de filet mais c'est passé! Ouf. Au loin Creus gronde... Un voilier contacté en VHF en fin de nuit me donnait  25 nds de Nord-Ouest sur Creus et une mer formée. Depuis le vent a du tomber un peu mais je reste vigilant surtout que je suis sur-fatigué. Jesuis  à 80 nautiques de Sète... J'arrive. Michel

11h00. Devant Cadaques. Je remonte au vent tout doucement à 3,2 nds volontairement. Je serai sur Creus vers  10h 30h UTC. Nous verrons bien... mais je veux avancer. Si je m'arrête je dors 20h. Michel
12h30. Le plus dur est fait: Le Cap Creus est derrière. Le cap Bear est juste devant dans la mire mais plus rien d'inquiétant... Sète n'est plus qu'à 60 nautiques. Sauf cataclysme ce soir, ou en début de nuit, la transat sera terminé et Saturne est amarrée quai d'Alger. Le temps est superbe. Michel

14h30. Bon, le cap Bear est derrière. Beau temps mais le vent est capricieux. Le Sud-Ouest attendu va bien finir par s'établir!

16h30. Je profite de ce temps splendide pour faire ménage et vaisselle... avec du cif! Je n''ai rien trouvé d'autre! Le vent et la mer sont agréables mais pris dans un courant d'Est à Nord-Est. Pas du tout ce qu'en disait la météo. Je prends. Je tiens du  7 nds ce qui devrait me permettre d'arriver à Sète avant minuit pour couler un bateau qui aurai eu l'outrecuidance de s'amarrer devant le Baratin. Je dois quand même rester vigilant, beaucoup de bateaux naviguent ce week-end et des plaisanciers... hihihi. Je commence juste  à me demander par ou commencer. Après 8 mois de navigation non stop, le bateau est en bon état! Mais il demande quand même un peu de travail cosmétique. Dans l'ensemble ce voyage a plus stabilisé la bête qu'il ne l'a fatiguée. Electronique,vhf, blu, iridium, ordinateur, tout fonctionne super bien. L'accroche du Halebas est enfin définitive, le moteur est silencieux et sans la moindre vibration (merci seb), la grand-voile est magnifique,plein de bonne chose. Mais la peinture du pont est rincée. Je sais pas si je vais arriver à trouver un coup de main d'ici la fin du mois mais j'aimerai bien tenter au moins une couche de blanc. Avis  aux amateurs... c'est sérieux. Bon je retourne à mes taches ménagères. Michel

18h30. J'arrive à la hauteur de Port la Nouvelle. Le vent de plus en plus Sud m'a obligé à croiser... un régal. C'est bien de finir par une journée de rêve. Je frôle les 8 noeuds sur une mer rigoureusement lisse. Parfait. Les comptes de la navigation solo: En ajoutant le temps mis pour faire Gibraltar-Malaga, j'ai rallié Gibraltar à Sète en exactement (si le vent tient encore 5 h) en 5 jours. Soit une moyenne sur le fond de 7 noeuds, en solo. Je suis pas peu fier. Je sais, c'est un pêcher capital mais bon, un de plus un de moins. Aller encore 32 nautiques avant le quai d'Alger.

21h30. Saturne passe devant le Cap d'agde un peu au large en arrivant de Creus mais bientôt les filières et déjà Sète... La fin du grand voyage.
 
23h30.  Saturne passe les feux d'entrée du port de Sète... ET VOILA!

23h55. Saturne est amarré au quai d'Alger. C'est fini.
 
 
www.voile-voyage.frSaturne sur une carteFacebook

Publié à 23:19, le vendredi 15 juillet 2011, dans Transat, Cadaqués
Mots clefs : saturnetransatvoilevoyage


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Chantier
Conseils pratiques
Esprit Saturne
Transat
voyage

Derniers articles

Présentation officielle de mon ouvrage "Saturne"
Saturne, mon premier ouvrage, est enfin disponible
Matinée d'initiation à la voile.
Programme de navigation printemps-été 2018
En attendant la réparation du moteur

Sites favoris

Saturne
Mutins
thierrymoine.com
les rancy
Olivier Bréaud

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email